Recording the Weathering of Outdoor Stone Monuments Using Reflectance Transformation Imaging (RTI): The Case of the Guild of All Arts (Scarborough, Ontario)

Article Abstract – Journal of the Canadian Association for Conservation / de l’Association canadienne pour la conservation at la restauration – A. Gabov & G. Bevan

Reflectance Transformation Imaging (RTI), developed in 2001 at Hewlett-Packard (HP) Labs, has been available for almost a decade but has been largely overshadowed by the rapid growth of laser and structured-light scanning in many cultural heritage applications. Work by Cultural Heritage Imaging (CHI) in San Francisco and at the University of Minho, Portugal, has done much to promote the technology and to develop a standard workflow. Demonstrated in this technical note is the way RTI can be integrated into the toolkit of the working stone conservator. The case of weathered façades in sandstone and limestone at Guild of All Arts in Scarborough, Ontario will be considered and the potential of RTI to reveal original tool marks on stone as well as spalling, both features that can be difficult to capture reliably outdoors with standard photography. RTI promises, by virtue of its ease-of-use and low-cost, to become a standard tool of documentation among conservation and heritage professionals for before and after-treatment recording.

L’imagerie par transformation de la réflectance (ITR, ou RTI en anglais) fut développée en 2001 aux laboratoires de Hewlett-Packard (HP). Bien que cette technologie soit maintenant disponible depuis bientôt dix ans, son application dans le domaine du patrimoine culturel fut éclipsée par celles de l’imagerie par balayage laser et de l’imagerie par lumière structurée, ces dernières ayant connu une croissance très rapide. Les travaux du Cultural Heritage Imaging (CHI) à San Francisco et de l’Université de Minho, au Portugal, ont grandement contribué à faire connaître cette technologie et à développer des processus d’opération standardisés. Cette note technique démontrera comment l’ITR peut être intégrée à la trousse d’outils du restaurateur de pierre. Ce faisant, le cas des façades de la Guild of All Arts (Guilde des artistes et artisans) à Scarborough, faites en grès et calcaire et usées par le temps et les intempéries, sera présenté. Le potentiel de l’ITR de révéler autant les marques d’outils originales que l’usure et les lacunes de la pierre sera mis en évidence; ce sont d’ailleurs des caractéristiques pouvant être difficiles à documenter de façon fiable dans un environnement extérieur à l’aide de la photographie traditionnelle. L’ITR, de par sa facilité d’utilisation et son faible coût, pourrait devenir un outil de documentation standard de l’avant et l’après traitement pour le professionnel de la conservation-restauration du patrimoine culturel.

RTI@Guild

Vol36_Doc1 (<- click to download article)

Advertisements